RDC : Félix Tshisekedi et Joseph Kabila, un mariage de raison

Tout paraissait devoir les opposer, mais voilà cent jours que Félix Tshisekedi et Joseph Kabila cohabitent. Difficile de dire qui, du président ou de son prédécesseur, est le vrai patron. Mais entre les deux hommes l’entente est cordiale. Du moins pour le moment. 

Les bons jours, il faut une heure et demi de route pour franchir la cinquantaine de kilomètres d’avenues embouteillées qui séparent la cité de l’Union africaine (UA) de la ferme de Kingakati. La résidence du nouveau chef de l’État, Félix Tshisekedi, et celle de Joseph Kabila, son prédécesseur, sont situées de part et d’autre de la capitale congolaise, mais le fossé n’a rien d’insurmontable pour l’instant.

Depuis la cérémonie de passation de pouvoir, le 24 janvier, les deux têtes du nouveau pouvoir congolais (Kabila demeure le chef de la majorité parlementaire) se sont officiellement rencontrées à trois reprises : deux fois à la cité de l’UA, une autre à Kingakati. Et au moins autant loin des caméras, comme dans l’après-midi du dimanche 5 mai, à la cité de l’UA. Comme s’il fallait dissimuler à leurs militants respectifs.