Yemen: Les rebelles avancent

Ce retrait unilatéral intervient plus de quatre mois après l’accord de Stockholm, en Suède, et pourrait ouvrir la voie à une reprise de négociations de paix.

Les rebelles houthistes ont commencé, samedi 11 mai, à retirer des forces du port d’Hodeïda, le premier du Yémen, ainsi que du port secondaire de Salif et du terminal pétrolier de Rass Issa voisins, sous l’œil d’observateurs des Nations unies. Ce retrait, le premier jamais consenti par les rebelles, pourrait prendre quatre jours, dans le meilleur des cas. Il mettrait un terme à des mois de blocage, depuis les négociations de Stockholm menées sous l’égide de l’ONU, en décembre 2018.

Cet accord s’était enlisé dans d’impossibles mécanismes d’agrément entre rebelles et forces pro-gouvernementales. Les houthistes ont fini par y renoncer en commençant à se retirer unilatéralement des installations portuaires, mais pas de la ville d’Hodeïda, comme initialement prévu. Les Nations unies espèrent pouvoir désormais assister la Compagnie des ports de la mer Rouge à gérer les installations, et doivent renforcer leurs contrôles sur les cargaisons. La coalition dirigée par l’Arabie saoudite, qui mène la guerre aux houthistes depuis mars 2015, craint que les rebelles n’acheminent des armes à travers ces ports, malgré le blocus partiel qu’elle leur impose.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s