Au Kenya, l’ex-président Daniel Arap Moi condamné pour expropriation foncière.

L’ancien chef d’État a été condamné par la justice de son pays à dédommager une famille qu’il a exproprié de ses terres.

Les faits se sont déroulés il y a 36 ans, lorsqu’il était au pouvoir.

Daniel Arap Moi et les Jaswant Rai, une famille d’hommes d’affaires kényans, sont condamnés à verser près de 10 millions de dollars US (environ 587 millions de francs CFA) à la famille de Kipngeny Chelugui, un chef coutumier.

L’ancien chef d’État avait ordonné aux fonctionnaires d’enregistrer à son nom des terres d’une vingtaine d’hectares appartenant à Kipngeny Chelugui, le 21 septembre 1983, selon le journal kényan « The Daily Nation ». 

Selon le même journal, Daniel Arap Moi a ensuite vendu les terres, 24 ans plus tard, à une société appartenant à la famille Jaswant Rai.

Publicités