Le Burundi menace de rompre ses relations avec l’ONU

Le Burundi a menacé de rompre ses relations avec l’envoyé de l’ONU dans le pays, a rapporté l’agence de presse AFP citant des diplomates de l’ONU.

Une réunion du Conseil de sécurité sur le Burundi qui devait avoir lieu plus tôt cette semaine a été reportée sans préavis après que le pays a annoncé qu’il couperait les liens avec Michel Kafando, a déclaré l’AFP. Le Burundi souhaite que le Conseil de sécurité mette fin aux réunions sur la situation dans le pays, qui ont lieu tous les trois mois. Les autorités burundaises estimant qu’il n’y a pas crise dans le pays et que les différents qui opposent les acteurs politiques peuvent être résolus à l’interne.

En 2015, le Burundi a été frappé par une crise politique après que le président Pierre Nkurunziza a annoncé qu’il se présenterait pour un troisième mandat. Le gouvernement burundais affirme que la situation politique interne du pays, y compris les élections de l’année prochaine, ne constitue pas un problème pour la communauté internationale et qu’il s’agit de question internes au pays, a rapporté l’AFP.