Dieu prend lui même soin du projet qu’il a placé en vous.

Être appelé(e) par Dieu à son service est une chose ; et se sentir prêt(e) en est une autre. Nous pouvons être partagés entre la peur et l’excitation, le doute et l’enthousiasme. Il se peut aussi que l’on reste paralysé(e) un certain temps… C’est ce que raconte Steve Finn. 

Alors que Steve Finn, l’auteur du livre « Vision pour un projet divin« , était encore policier, il intervint dans une bagarre. Il tomba alors sur un jeune leader chrétien, qui lui a expliqué s’être « infiltré » dans un groupe de jeunes de quartier afin d’être proche d’eux.

Ce jeune leader lui dit ceci : « Vous savez quoi ? dit-il. Avec vos antécédents en tant que policier et sachant que vous êtes chrétien, vous feriez un super chef de groupe. Vous devriez venir voir ce que nous faisons avec ces jeunes des quartiers défavorisés. » 

L’auteur précise ensuite : « Je pris sa carte et la mis dans ma poche. Deux semaines passèrent, puis trois. Cela faisait plus d’un mois que j’avais cette carte, mais je n’avais toujours pas appelé. J’avais trop peur. » 

Quatrième clé à retenir : Dieu doit parfois apporter encore des soins à la semence qu’il a plantée en vous.

Seul Dieu peut le faire. La Bible nous dit que c’est lui « qui met en nous le vouloir et le faire selon son dessein bienveillant. » (Lire Philippiens 2.13.)

  • La peur de ne pas être à la hauteur,
  • La peur de l’inconnu,
  • La peur de l’échec,
  • Un manque de confiance en soi…

… sont certainement des freins, mais pas seulement. Parfois, ce que Dieu a semé en nous doit grandir, à l’image de l’enfantement. L’embryon devient un fœtus qui prend au fil des mois la forme d’un nourrisson. En temps normal, la naissance du bébé intervient après neuf mois de grossesse.

Il en est de même pour votre projet. Vous ne « mettrez au monde » le plan divin que lorsqu’il sera arrivé à terme.

Voulez-vous prier avec moi ? « Dieu Tout-Puissant, je te remercie de gouverner toutes choses. Tu es l’architecte de ce projet que tu me permets de porter. Je te rends grâce de ce que tu en prends soin, de ce que tu le fais grandir en moi. Ce n’est pas par mes forces, mais par ton Esprit. Dans le nom de Jésus. Amen. »

Comptez sur la main puissante de Dieu, pas sur vos efforts.

Publicités