Au delà des déchirements ethniques au Burundi: La formation du Royaume du Burundi

La formation du Royaume du Burundi et les conséquences de la colonisation

Avant que le Royaume du Burundi ne fut formé, suite å l’Allience des Clans des Abenengwe, des Ababanda, des Abega, des Abanyakarama, des Abashubi, des Abahanza et des Abajiji, existaient dans l’espace géographique du Burundi actuel des Monarchies claniques.

La Confédération des Abenengwe gouvernait les territoires du Bungwe (en contrefort de la Forêt de Nyungwe), du Bufundu (actuel Nyamagabe au Rwanda), du Busanza (actuel Huye au Rwanda) et du Buyenzi (de Nyaruguru actuel Rwanda à Banga/Busimba au Burundi). La majorité du clan des Abenengwe ont migré au-delà de la rivière Akanyaru suite à une perte de bataille avec le Mwami Munyiginya Mutara Semugeshi vers 1630.

Il est à noter que le clan des Banyakarama, descendant de Karama, deuxième fils de MUNGWE, Fondateur du premier Royaume des Abenengwe, est un sous-clan ancien des Abenengwe. C’est dans la région actuelle du Buyenzi du Burundi que ce sous-clan a soutenu la formation du Royaume de VYERWA, gouverné par Ntare KAREMERA, l’un des noyaux de la formation du Royaume du Burundi vers 1670.

Le Royaume de Nduga (région de Gitarama et actuel Rwanda central) était dirigé par le clan des Ababanda. La majorité des Ababanda ont migré au delà de la rivière Akanyaru, suite å une perte de bataille avec le Mwami Munyiginya Kigeli Sekarongoro Mutabazi en 1540. L’évolution de ce clan au Burundi connait des Batutsi et des Bahutu. Tous les Babanda viennent du Royaume de NDUGA. Aujourd’hui, en dehors des familles qui se sont éparpilées dans le pays, nous retrouvons la majorité des Babanda/Bahutu au Nord du pays (Busiga, Mwumba) et les Babanda/Batutsi dans la région du Bututsi (Bururi, Songa) et les communes Mugamba, Buyengero et Muramvya).

C’est avec le clan des Ababanda, qu’une alliance fut formée dans le Sud du territoire acturl du Burundi, avec le clan des Abahanza pour former le Royaume du Burundi bwa Nyaburunga. Ce Royaume fut au départ gouverné par le Potentat NTWERO, Père de NSORO et JABWE. Plus tard NSORO gouverna le Bututsi et JABWE gouverna le Mugamba Sud (de Juru, Mukike et Gisunzwe/Burambi).

Quand une crise fratricide s’installa entre NSORO et JABWE pour la revendication d’un père biologique de CAMBARANTAMA, supposé fils de NSORO, les Babanda du Sud et du Nord, en alliance avec les Benengwe, conclurent la première alliance pour former un Royaume fort contre l’hégémonie NYIGINYA du Rwanda avec l’objectif de récupérer leur territoire au-delà de la rivière Akanyaru.

Cest ainsi que fut intronisé vers 1670, le premier Mwami du Burundi NTARE CAMBARANTAMA RUSHATSI, ramené par le clan des Abajiji du Buha, de chez sa tante paternelle, Reine du Buha et Epouse du Roi Ruhaga. Ce clan des Abajiji est toujours majoritaire dans la région du BUJIJI, près de Kigoma en Tanzanie actuelle.

Le clan des Abega, qui comattait pour la Mwami Muhondogo du Royaume du Bugesera, qui s’étendait aux alentours de 1800 entre Nyamata au Rwanda actuel et Shombo, province Karuzi, vinrent dans l’espace géographique du Burundi actuel après que Ntare RUGAMBA eut conquis ce Royaume (guerre de SHINGE et RUGERO).

C’est à cette époque que les clans des ABAHONDOGO, vaincu par Ntare RUGAMBA, des ABASHUBI (venant de la région du Bushubi), des BANYAGISAKA (fuyant le territoire de GISAKA, actuel Rwanda) à cause des guerres d’occupation émigrèrent vers le territoire actuel du Burundi, Monarchie encore non bélligérante avec les territoires du Sud.

VOILA L’HISTOIRE PRE-COLONIAKE OÚ TOUS LES CLANS COTOYAIENT PACIFIQUEMENT ET CONSTRUISAIENT ENSEMBLE.

C’est sur ce départ que nous devons analyser les méfaits du colonialisme et faire la réécriture de l’Hisoire du Burundi.

Par Monsieur Godefroy HAKIZIMANA.