Vietnam : Le typhon Damrey fait des dizaines de morts, de blessés et de disparus

2017 aura été une année marquée par les tempêtes dévastatrices. On se souvient du cyclone Enawo qui a balayé Madagascar en mars dans l’océan Indien, puis les ouragans Harvey, Irma et Maria, qui ont durement touchés le Texas, les Caraïbes et la Floride dans l’océan Atlantique à la fin de l’été. Après une redoutable saison de mousson en Asie du sud, c’est le typhon Damrey qui vient de ravager une partie du Vietnam.
Au début du mois d’octobre, les intempéries avaient déjà fait 54 morts au Vietnam. Suite au passage du typhon Damrey, on dénombre déjà des dizaines de morts, de blessés et de disparus. Les bilans provisoires font état de 49 morts et 19 disparus. Il s’agirait du plus violent typhon que le pays ait connu depuis 16 ans. Vents violents de 130 à 180 km/h, pluies torrentielles et inondations… Le même schéma s’est à nouveau répété ravageant la côte sud du centre-Vietnam.

La ville d’Hoï An est sous les eaux. Les rues sont devenues des rivières, les maisons sont endommagées, et la population commence déjà à manquer des produits de base. Comme toujours l’eau propre se fait rare.

« C’est incroyable. Beaucoup n’ont pas assez de nourriture et d’eau propre. Les maisons ont été endommagées. Ces inondations sont difficiles à gérer. »

À Tuy Hoa la municipalité témoigne n’avoir « jamais vu un tel désastre ». À Nha Trang, 30 000 touristes en vacances dans cette cité balnéaire avaient été évacués avant la tempête.

Le bilan matériel s’annonce lourd. Des milliers d’hectares de rizières sont inondées, les routes, les réseaux électriques et d’assainissement, les écoles, les centres médicaux et les usines sont endommagées.

Publicités