Dialogue inter burundais : Bujumbura face à une opposition soudée !

Les opposants burundais veulent tenir un même langage durant le 5ème round du dialogue inter burundais en perspective sous la houlette de la Communauté Est-africaine. Les représentants du Cnared, plateforme de l’opposition en exil, et ceux des  opposants résidant au Burundi se sont réunis du 21 au 23 septembre à Entebbe, en Ouganda.

Signalons que les seconds sont rassemblés depuis la dernière session tenue à Ngurdoto au sein du regroupement dénommé «Groupe Ngurdoto». Agathon Rwasa en est le président, Evariste Ngayimpenda et Léonce Ngendakumana, respectivement premier et deuxième vice-présidents.

D’après le professeur Ngayimpenda, vice-président de la coalition des indépendants «Amizero y’Abarundi», ils ont abouti à un mémorandum commun à transmettre à la facilitation. Néanmoins, il se garde à tout commentaire «sans être certain que le document est arrivé à destination».

Cet opposant assure que les deux parties sont toutes confrontées au même problème : «Seulement, les uns le vit de l’extérieur et les autres de l’intérieur». Ainsi, ils divergent sur la lecture et les approches de solutions. Il témoigne qu’ils sont parvenus à l’harmonisation de leurs approches et lectures.

En outre, les participants ont également discuté des prochaines élections. Ils ont réitéré leur position. Ils ne tiennent pas à l’organisation des élections en 2020. «Ce qui nous tient à cœur, c’est qu’il y ait des élections libres, crédibles et inclusives».  

Cette rencontre de l’opposition interne et externe est la troisième. Les deux premières ont eu lieu à Nairobi et à Dar-Es-Salaam respectivement en janvier et avril derniers.

Publicités