A l’Assemblée générale de l’ONU, Trump et Macron exposent leurs visions opposées du monde

Le président américain a invité à « isoler le régime iranien » et critiqué la « gouvernance mondiale ». Son homologue français a évoqué le risque de voir « se déliter le droit international ».

Un an après, Donald Trump et Emmanuel Macron ont « rejoué le match » devant l’Assemblée générale des Nations unies (ONU), mardi 25 septembre.

L’ordre protocolaire étant toujours le même, le président français est monté à la tribune moins d’une heure après son homologue américain pour un discours aux tons tour à tour lyriques et dramatiques pour dénoncer la « loi du plus fort » et l’unilatéralisme qui conduisent, selon lui, directement « au repli et au conflit ». Deux visions diamétralement opposées réaffirmées par les deux dirigeants avec encore de plus force qu’en 2017.

Publicités