Dieu vous aime d’un amour tout puissant

Le Tout-Puissant a abandonné une chose essentielle pour vous… Il a abandonné sa toute puissance par amour pour vous. Par passion pour vous.

Songez-y un instant… Il gouverne l’univers. Il domine sur toutes choses. Il n’a ni commencement ni fin. Tout lui est soumis, tout est sous son pouvoir. Tout… mais dans sa toute-puissance, UNE PERSONNE fait chavirer son cœur : vous… ! OUI, VOUS…!

Alors, de Tout-Puissant, il s’est fait tout petit. Il est venu sur cette terre, a revêtu un corps de chair. Il a embrassé la condition humaine pour compatir à vos faiblesses. Pour compatir à vos tristesses. D’infiniment grand il s’est fait infiniment petit. D’infiniment glorifié à infiniment humilié…

Nous lisons dans Philippiens 2.8-9 : « Il s’est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix. C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom… »

Quel amour pour vous…! Quel abandon… Entendez-vous le cœur du Christ battre pour vous…? Prêtez attention à sa voix maintenant, et recevez ses paroles pour vous : « Sur la croix, j’étais seul, sans aucune puissance, sans forces. J’ai porté tes péchés, ta condamnation, ta « toute faiblesse ». Mais mon Père m’a ressuscité et m’a donné le nom qui est au-dessus de tout nom. Je suis vivant aujourd’hui en toi et pour toi. J’ai payé le prix pour que tu sois sauvé(e). »

Je vous invite à méditer en ce jour sur les paroles de ce chant (à ne pas manquer en vidéo ici) :

Dieu tout-puissant, quand mon cœur considère

Tout l’univers créé par ton pouvoir

Le ciel d’azur, les éclairs, le tonnerre,

Le clair matin ou les ombres du soir

De tout mon être alors s’élève un chant :

Dieu tout-puissant, que tu es grand…!

Mais quand je songe, ô sublime mystère

Qu’un Dieu si grand a pu penser à moi

Que son cher Fils est devenu mon frère

Et que je suis l’héritier du grand Roi

Alors mon cœur redit, la nuit, le jour :

Que tu es bon, ô Dieu d’Amour…!

Publicités