Gloriose Nimenya a été suspendue temporairement le 15 janvier avec le sénateur Jean Pierre Ndayahundwa.

Gloriose Nimenya, député de l’Uprona, signataire de la note réclamant la démission d’Abel Gashatsi à la tête de ce parti, dénonce la décision de suspension prise à son encontre par le comité en province Rumonge. 

20 membres du Comité exécutif dont Mme Nimenya ont sommé, vendredi dernier, M. Gashatsi de démissionner. Ils lui reprochent 28 fautes liées à la gestion politique et financière du parti. 

Elle parle d’une mesure est sans importance : «Cette suspension est sans effet». Au lieu de prendre des sanctions contre les signataires de la note réclamant la démission du président du parti, il faut démontrer le contraire.

«Nous avons demandé l’éclairage sur les malversations du patrimoine de notre parti. Celui qui prétendrait décrier notre requête doit être à même d’expliquer les modalités de vente des propriétés du parti et l’utilisation des frais issus de la vente», insiste-t-elle. 

Gloriose Nimenya appelle à un débat à l’intérieur du parti afin d’apporter des solutions aux plaintes émises. D’après cette ancienne gouverneure de la province Bururi, les signataires ne comptent pas céder : «Nous ne comptons pas céder, nous allons toujours demander l’éclairage». 

Gloriose Nimenya a été suspendue temporairement le 15 janvier avec le sénateur Jean Pierre Ndayahundwa.

Publicités