Au Soudan, de nouvelles manifestations pour commémorer les victimes de la répression

Selon des ONG comme Human Rights Watch et Amnesty International, 40 personnes seraient mortes depuis le début de la vague de contestation, le 19 décembre.

De nouvelles manifestations ont été organisées lundi 21 janvier au Soudan, pays secoué par une vague de contestation contre le pouvoir, afin de commémorer les victimes de la répression. Dans la journée, près de 150 médecins ont organisé un rassemblement silencieux devant un hôpital de la capitale Khartoum, pour protester contre la mort d’un confrère tué la semaine précédente lors d’une manifestation antigouvernementale, ont indiqué des témoins. Dans la soirée, toujours selon des témoins, des centaines de personnes se sont réunies à Omdourman, ville voisine de la capitale, sur l’autre rive du Nil, en souvenir d’un autre manifestant tué.

Publicités