En RDC, des militants de Fayulu dispersés par la police

A Kinshasa, la police a empêché la tenue d’un rassemblement des partisans de l’opposant Martin Fayulu.

Au lendemain de la confirmation de l’élection de Félix Tshisekedi, l’opposant voulait s’adresser à ses partisans. 

Une centaine de partisans de Martin Fayulu ont néanmoins répondu à l’appel de l’opposant, chantant de slogans hostiles au pouvoir.

Estimant que la victoire de leur leader lui a été volée par la Commission électorale nationale indépendante, ils ont érigé des barricades sur la route.

« Nous avons voté pour Martin Fayulu. La Cour constitutionnelle et la CENI sont pro-Kabila », a dit un manifestant, soutenant les soupçons de connivence entre l’opposant Félix Tshisekedi, les dirigeants de la Céni et le président sortant, Joseph Kabila.

Martin Fayulu n’a pas pu venir à ce rassemblement, selon notre correspondant à Kinshasa. 

Une centaine de policiers étaient déployés sur place pour empêcher la tenue du meeting que l’opposant avait annoncé lundi matin.

« Il y avait des policiers bien armés. Ils ont enlevé le podium et les baffles. Ils ont ensuite dispersé nos militants », a dit à BBC Afrique la députée Eve Bazaiba, qui fait partie des responsables politiques soutenant Martin Fayulu. 

Selon la police, aucune personne n’a été arrêtée dans les rangs des manifestants.

Publicités