USA : le professeur Léonce Ndikumana élevé au rang de « Professeur distingué »

Originaire du Burundi, il fait partie des 3 professeurs de l’université du Massachusetts (Umass Amherst) à obtenir ce titre, décerné le 22 août par le conseil d’administration de cette université. 

Le titre de professeur distingué est réservé aux professeurs hautement accomplis qui ont déjà atteint le rang de professeur et qui répondent à un ensemble de qualifications exigeantes. Ces professeurs ont atteint les plus hauts niveaux de recherche au cours de leur carrière et ont généralement déjà été primés aux niveaux national et international et ont reçu les honneurs au plus haut niveau.

Le professeur Léonce Ndikumana est détenteur d’un doctorat en économie, de l’université de Washington, obtenu en mai 1996, d’un Master en économie, de l’université de Washington, obtenu en décembre 1992 et d’une licence en économie (avec distinction), de l’université du Burundi, décroché en juin 1986.

Professeur d’économie à l’Umass Amherst, Léonce Ndikumana a rejoint la faculté d’économie de cette université en 1996 en tant que professeur assistant, avant d’être promu professeur agrégé en 2002. Il a été, tour à tour, chef de l’analyse macroéconomique à la Commission économique des Nations pour l’Afrique (UNECA), à Addis Abeba en Éthiopie entre 2006 et 2008 et ensuite directeur de la recherche et politique opérationnelle de la Banque africaine de développement, de 2008 à 2011. Il est retourné à l’université du Massachusetts en 2011 comme professeur d’économie et directeur du programme sur les politiques africaines à l’institut de recherche en économie politique de cette université.

Léonce Ndikumana est considéré comme «l’un des plus éminents spécialistes du développement de l’Afrique». Il se spécialise sur la dette extérieure et la fuite des capitaux, les marchés financiers et les politiques macroéconomiques pour la croissance et l’emploi, avec un accent sur l’Afrique.

Il a plus de 75 publications et est est co-auteur de l’ouvrage « La dette Odieuse de l’Afrique : comment l’endettement et la fuite des capitaux ont saigné un continent», publié en 2013. Il a également co-écrit « Capital Flight from Africa : Causes, Effects, and Policy Issues » (La fuite des capitaux en provenance d’Afrique: causes, effets et problèmes politiques), paru en 2014.

Léonce Ndikumana a reçu tous les prix de bourses offerts par l’Umass Amherst et il est professeur associé dans deux des meilleures universités d’Afrique du Sud : l’université de Stellenbosch et celle de Cape Town.

Dans leur lettre de nomination, le chancelier de l’université, Kumble Subbaswamy, et le provost, John McCarthy, ont écrit : « le professeur Ndikumana a été honoré à la fois en tant qu’enseignant et érudit, après avoir reçu le prix du professeur exceptionnel du Collège des sciences sociales et comportementales. Ses évaluations pédagogiques sont toujours excellentes et il est un conseiller recherché et très apprécié des étudiants des cycles supérieurs ».

Léonce Ndikumana est un membre actif des grands réseaux mondiaux de la recherche tels que l’association AFEA (African Finance and Economics Association), dont il a été président et a travaillé au sein du Consortium pour la recherche économique en Afrique. Il est aussi membre de la Commission indépendante pour la réforme de l’impôt international sur les sociétés (ICRICT).

Publicités